De l’art de bien faire la vaisselle sans se faire emmerder par des pines pourries

Bon les gars va falloir arrêter là. C’est pas mon genre de pousser des coups de gueule, mais là faut vous stopper, parce que ça commence vraiment à bien faire.
Nan mais putain je fais la vaisselle, tranquille, j’ai rempli mes bacs, à l’aise, j’ai préparé un plan d’action hyper précis, à la seconde près, en mode Ocean Eleven, vous voyez le genre, en commençant par les verres, puis ensuite les assiettes, et enfin les trucs vraiment gras, un truc ultra-chiadé quoi, un vrai pro le Baby, bon, et là y a toujours un gros fils de pute qui déboule avec son air d’abruti pour foutre de la vaisselle dans le bac. Mais putain tu peux pas respecter le travail des gens et laisser ça sur le plan de travail, en laissant faire les gens qui savent ? Tu te rends compte de l’implication de tes actes, ou tu agis comme ça, sans réfléchir ? Tu le vois que j’en suis encore aux verres et que c’est pas le moment de foutre la poêle avec le gras de merguez qui suinte, ou tu as trop de merde molle dans le syeux ? Putain c’est comme quand t’es César, t’es en train de te peler le dard au fin fond de l’Allemagne, tu te troues le cul à placer tes légions pour corriger un connard de germain qui prend la confiance depuis quelques semaines, t’es dans ta tente, à contempler tes cartes, tout est prêt, nickel, une formalité, et là t’as une pine pourrie qui rapplique et qui dit « Ave César ! Dis donc il me restait quelques archers là du coup je les ai foutus dans la forêt au fond de la vallée ça peut toujours servir allez bisous j’y vais ». Putain mais déjà on fout pas des archers dans une forêt, ils vont se faire massacrer, on les place sur une foutue colline pour harceler ces enculés de germains depuis une position surplombante, c’est la base, et puis bordel à cul on se fait chier à prévoir à double mouvement tournant pour acculer ces bâtards de barbare justement dans cette chierie de forêt et ces connauds d’archer ils vont bien entraver le mouvement de mes cavaliers putain de merde t’as tout foutu en l’air espèce d’enculé mais je te le dis tu vas finir dans les mines de sel en Ethiopie ça t’apprendra à prendre des initiatives à la mords-moi-le-noeud.
Eh pour la vaisselle, c’est pareil. Quand on à la tête pleine d’eau on la ferme, et on regarde attentivement, on vient pas marcher dans les plates-bandes de ceux qui savent.
Je m’énerve pas, je m’explique. Voilà.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *